« Yasnaia Poliana » -Domaine-Musée de Léon Tolstoï – accueille l’exposition « Promenade dans les jardins historiques de France »

A partir du 4 mars 2019 commence la nouvelle ( troisième en Russie) étape de mon exposition ambulante  « Promenade dans les jardins historiques de France ».
Jusqu’au 12 avril  2019 les 26 peintures représentant les Jardins du Château de Villandry, les jardins du Domaine du Chaumont -sur-Loire, les jardins du Château d’Ainay-le-Vieil, jardins d’Amboise, jardins du Château de Rivau et bien sur les jardins de Claude Monet à Giverny seront montrées dans le Palais de la Culture du Musée-Domaine de Léon Tolstoï  » Yasnaia Poliana » .Le Domaine est situé à 200 km au sud de Moscou dans la région de Toula.
c’est la suite de l’exposition en aout 2018 qui a leu lieu à Moscou au Musée-Domaine National  » Tsaritsyno »

В марте начинается третий  русский этап передвижной выставки Анны Филимоновой, впервые показанной прошлой (2018 года) весной во французском замке Замке Вилландри
С 4 марта до 12 апреля выставка перезжает в Ясную Поляну. До этого она уже была показана в Царицыно и во Дворце-Музее г. Богородицка.
В мае 2019  выставка пройдет в Санкт Петербурге.

Выставочный проект «Прогулка по историческим садам Франции» осуществляется при поддержке Посольства России во Франции, а также Фонда садов и парков Франции – партнера музея-усадьбы Л. Н. Толстого «Ясная Поляна». Выставка задумана как передвижная и за последний год экспонировалась в музее-усадьбе «Царицыно»,  Богородицком дворце-музее и Тульском военно-историческом музее.

« Les Ifs de Villandry dans le jardin des simples » huile sur toile

« La statue de Flore dans la Chartreuse dédiée à Le Notre », ( Jardins du château Aiany-le-VIeil » huile sur toile.

Publié dans A LA UNE !, Expositions | Commentaires fermés sur « Yasnaia Poliana » -Domaine-Musée de Léon Tolstoï – accueille l’exposition « Promenade dans les jardins historiques de France »

Carnets de voyages

Grande voyageuse Anna Filimonova bouge beaucoup tant en France qu’à l’étranger.
Ces voyages sont en général courts c’est pourquoi elle travaille surtout à l’aquarelle.
Plusieurs expositions personnelles de l’artiste ont déjà été consacrées à ce thème.

  

De la Corse au Japon, en passant par New York, sa boite d’aquarelle russe de marque  « White Nights » (Ленинград) ne la quitte jamais.

New York aquarelle 40 x30 cm 2016

 

Anna en train de peindre sur la Tour de Tokyo

Série d’aquarelles réalisé à Veule-les-roses en 2018

Plein air en janvier 2013 dans un jardin japonais à Tokyo

   

couverture de la brochure "Carnet des Voyages" Anna Filimonova

Couverture de la brochure 2016

 

 

 

 

 

Il existe une brochure  éditée sur ce thème à l’occasion de l’exposition à I-Gallery-Intelligence, elle est  est disponible  sur commande par le formulaire ou via le mail anna @ filimonova.fr
Prix de vente :  6€ expédition compris.

 » Mont Wu-Dang », aquarelle, 24x 18 cm 2018 voyage en Chine

Voir plus d’aquarelles réalisées lors du voyage en Chine, clicquez sur l’album ouvert sur facebook, pas besoin d’y avoir un compte  ici

Anna Filimonova Paris iGallery

Anna Filimonova Paris iGallery

 

Texte de Nicole Lamothe :

D’origine russe, cette artiste a effectué ses études dans la célèbre Ecole Ilia Répine de Saint-Pétersbourg. Puis,elle a choisi de vivre en France sans pour autant renoncer à ses racines si importantes pour elle,c’est ainsi qu’à travers des expositions notamment, elle fait connaître l’art contemporain de son pays.

Depuis près de vingt ans elle peint et poursuit ses recherches picturales qui la conduisent à approfondir toujours davantage son art. Anna Filimonova aime Paris où elle vit et qu’elle connaît à la perfection ;elle le célèbre dans des huiles et aquarelles personnelles qui apportent au spectateur une nouvelle image cependant toujours fidèle à l’essentiel du lieu.

Mais cette artiste voyage aussi,elle parcourt la France,l’Europe ou le Japon toujours en quête d’émotions nouvelles à partager. Papier et couleurs l’accompagnent dans ses pérégrinations ,ainsi a-t-elle composé un carnet-souvenir qui réunit une partie des aquarelles réalisées au cours des dix dernières années,de Venise à Tokyo en passant par Saint-Pétersbourg,ville chère à son cœur et différentes régions françaises et européennes.

Dès le premier regard l’on est frappé par la légèreté du dessin,la transparence des couleurs,la vérité du site prise sur le vif,dans l’instant de la perception première. Le trait rapide met en place les éléments de la composition puis l’artiste se laisse aller à son sentiment,son enthousiasme aussi parfois. Tous les paysages l’attirent,urbain ou rural,mais encore la montagne ou les ports ;elle en capte la vie par des annotations rapides,vivantes . Dans cette figuration libre,apparaissent ici ou là quelques éléments expressionnistes.

Anna Filimonova possède une vraie science de l’aquarelle ; coloriste délicate ou plus exubérante, elle compose une œuvre poétique le plus souvent. Aucune monotonie dans ses compositions mais une belle diversité. Tantôt le peintre s’intéresse à l’architecture d’un pont,d’une église ancienne à Honfleur et tantôt ce sont des nuances raffinées pour l’évocation d’une plage. A Montreux on la devine fascinée par la majesté des Alpes enneigées bleu-grisé surplombant le calme lac de Genève. C’est encore le beau rendu des rochers de Saint-Malo,la fluidité dans l’évocation d’Arcachon ou l’ambiance festive,haute en couleurs,lors de fêtes à Sète.

Entre vérité et ressenti,Anna Filimonova traduit ces atmosphères ; avec elle on partage aussi l’admiration devant la fraîcheur, la gaieté d’un champ de coquelicots. Mais l’écriture diffère parfois dans certaines compositions,ainsi une vue de Tokyo dont les architectures sont évoquées en épais traits noirs simplifiant le dessin un peu à la manière de la calligraphie et qui structurent l’espace avec dynamisme ;on retrouve cette simplification avec les mâts des gondoles vénitiennes.

Anna Filimonova travaille volontiers sur du papier japonais qui confère un beau velouté aux délicates harmonies de ses compositions librement peintes. Son œuvre expressive, vivante témoigne d’un talent incontestable.

Nicole LAMOTHE

Critique d’art

Paris le 20 mars 2011

Pour voir plus  de croquis réalisées en Chine, visionnez l’album ouvert sur facebook, pas besoin d’y avoir un compte cliquez ici

Publié dans aquarelle, carnet de voyage, etats unis, la Chine, la Russie, Le japon, oeuvres, pays, voyages | Marqué avec , , , , , , | Commentaires fermés sur Carnets de voyages

Les aquarelles

Château de Rivau, « Indre et Loire » 40X50 Cm 2016

« Mont Wu-dang  » aquarelle 24×18 cm 2018

« La neige à Paris, vu du mon balcon » 35 X25 cm

 » Rayon de la Tour Eifel » aquarelle sur le carton mi-teint et blanc de gouache, 350X40 cm

 

Anna Filimonova parle ainsi de ses aquarelles :

… « L’aquarelle est la technique noble, réputée difficile que j’ai toujours adoré.  Je pratique en parallèle avec l’huile,  sans me soucier de la plus grande technicité des aquarellistes « puristes « que j’admire et  je respecte, mais qui en m’intimident pas pour autant.
Pour moi c’est une technique de la peinture  comme une autre,  et la peinture – c’est l’expression de  la vie, Живопись » – étymologiquement le mot « peinture  »  en russe veut dire « decrire vivant » . C’est donc donner la vie à l’image  qui est primordiale pour moi quand je peins, pas étonner par les nuances magnifiques qui donnent les pigments de l’aquarelle sur papier mouillé… J’aime la technique aussi, mais puisque l’aquarelle procure la mobilité et la rapidité comme aucune autre technique , je l’aime tout particulièrement  pour vivre mes émotions urgentes, rapides et donc bien sur  surtout en plein air – là oà on n’a pas toujours toutes les conditions pour contrôler le séchage, mouillage etc. Qu’à cela ne tient,  l’aquarelle est sans pareille pour la peinture en plein air… elle est toujours avec moi…

( Il y a aussi un sujet que je ne peins qu’à l’aquarelle ce sont des  fleurs que je peins aussi à l’atelier et exclusivement en aquarelle  – et oui, toute « académiste » que je suis  je ne sais  pas , n’arrive absolument pas  à peindre des fleurs à l’huile )

Voici une petite sélection des aquarelles réalisées dans des lieux, formats et  circonstances différentes. Je pense qu’elle donne une impression assez fidèle de mon utilisation de cette technique à travers toute ma vie.

 

 » Anémones » aquarelle 70X50 cm

 

 

 

Publié dans Expositions, Non classé, oeuvres | Commentaires fermés sur Les aquarelles

Paysages et peinture de genre, à l’huile

 

« Belle journée à Paris » huile sur toile 1mx1m

Anna Filimonova, Paris place Clichy sous la neige

« Place de Clichy sous la neige » huile sur toile 80cmx80 cm

 

Anna Filimonova, exposition jardins remarquables

 » Paris, le 14 juillet » huile sur toile 60 P

 

« Palais Garnier la nuit » huile sur toile 97x 116 cm

« Vue de Shangjin, flech mob » huile sur toile 60×80 cm

« Les Ifs de Villandry » Huile sur toile 50×60 cm

Publié dans Non classé, oeuvres | Marqué avec , , , , | Commentaires fermés sur Paysages et peinture de genre, à l’huile

« La Musique en Couleurs » exposition organisée par l’Office de Tourisme de Bougival Anna Filimonova Invitée d’honneur

Invitation au Vernissage

Les nouvelles de Versailles consacre cet article à l’exposition et son invitée d’honneur

Anna sur le fond du portrait de Veronika Boulicheva chantant le romance  » non, il ne m’aimait pas vraiment… »

 

du 26 janvier au 3 février 2019

Fondation Bouzemont de 15h à 19h

Ouvrez vos yeux et vos oreilles sur ce lien mystérieux entre la peinture qui est immobilité et la musique qui n’est que mouvement !

 Du fond des âges, la musique et la peinture ont toujours été liées à la vie des hommes

Exposition organisée par l’Office de Tourisme de Bougival

avec le concours de la Ville de Bougival

de Versailles Grand Parc

la participation de « Impressions à Bougival »

le soutien des Associations

 « Eau et Lumière » et Impressionisms Routes 

Invitée d’Honneur Anna Filimonova

Le thème de la musique est comme un file conducteur traverse toute la biographie de l’artiste. Elle est sensible et cherche à transmettre ses sentiments que la musique lui inspire.

C’est par l’entrée des artistes qu’Anna commence à fréquenter le théatre Mariinski à l’age de 18 ans. Un ami de son père lui arrange un laisser passer  très privé et la jeune élève du Lycée spécialisé des beaux arts Ioganson à Léningrad  va au théatre tous les soirs. Après 1 ans de ces assidues visites elle présente plusieurs compositions issue de cette expérience et se fait remarquer par ses professeurs pour  des croquis vivant et pleins d’émotion,  mais aussi par des toiles transmettant très bien l’ambiance de ce fameux théâtre.C’est dans le foyers interne de l’Opéra qu’elle réalise sa première exposition personnelle à l’age de 20 ans à peine. Quand en 1991 pour Anna Filimonova arrive l’heure du diplôme de l’Académie des beaux arts Ilya Répine, le thème musical s’impose naturellement et Anna présente une
série des portraits de musiciens du Mariinski dont le portrait de Yuri Temirkanov de 2 m

Jeune diplômée obtient une bourse du Gouvernement Français et part à Paris pour un sejour de 10 mois. Quand en  1992 Anna arrive a Paris, mais la musique ne quitte pas pour autant la jeune peintre. Ce sont les ateliers de luthiers parisiens qui l’impressionnent par leur grâce et ambiance intimiste. Une série d’aquarelles est née et se prolonge sur des années, variant les méthodes et approches plus ou moins explicites ou laconiques.

Si entre 1996 et 2012 le thème de la musique se fait, certes, un peu discrète, –  à cette époque le public parisien connaît plus le nom d’Anna par ses paysages parisiens -une nouvelle rencontre relance chez Anna Filimonova l’inspiration musicale.

C’est en 2013 quand son ancien client Alfred Burger devient le Président de l’Orchestre Philharmonique de l’Oise la nouvelle amitié musicale se crée avec ce collectif nomade. De cette amitié nait une série de croquis et peinture de l’orchestre reflétant les moments des répétitions ou des concerts dans les lieux les plus variés tels Dôme de Chantilly ou théâtres de Picardie ou d’Ile de France.

« J’aime peindre les musiciens en action – avoue l’artiste, – quand ils jouent, tout s’anime, leurs visages changent, leurs mouvements sont harmonieux. Comme dans les paysages je suis toujours dans le soucis de transmettre l’impression d’un moment ».

En 2018 Anna avait présenté une grande exposition personnelle sur le thème de la Musique à Nancy -organisée par l’Espace Ada avec le soutien de Lorraine-Russie.

C’est un extrait de cette nouvelle collection d’œuvres musicales qui est présenté à Bougival.

 

Affiche de l’exposition

Publié dans A LA UNE !, Expositions, Non classé | Commentaires fermés sur « La Musique en Couleurs » exposition organisée par l’Office de Tourisme de Bougival Anna Filimonova Invitée d’honneur